Management

7 étapes pour construire la culture d’entreprise

Quelles sont les étapes pour construire une meilleure culture d’entreprise? L’un des nombreux facteurs de bien-être et de productivité sur le lieu de travail est lié à la culture d’entreprise. Mais pourquoi est-elle si importante ?
Les gens passent une grande partie de leur temps sur leur lieu de travail : 8 à 9 heures quotidiennes de leur vie sont consacrées au travail ou à des activités professionnelles connexes. Il est donc important que cet environnement soit sain et propice à leur épanouissement. De plus, une culture d’entreprise solide peut avoir un fort impact sur la productivité confiance l de vos employés. On a concocté pour vous une liste de 7 étape pour développer et ancrer une bonne culture d’entreprise au sein de votre compagnie.

Définissez votre raison d’être

 Votre raison d’être est le fondement même de la culture de votre organisation, il s’agit du premier élément à construire. La raison d’être correspond au sens de votre action : pourquoi avez-vous décidé de vous lancer ? Pour quel impact voulez-vous avoir autour de vous?
Pour le faire, prenez le temps de vous aligner sur une seule phrase pour le POURQUOI et réunissez simplement les idées pour le reste. Vous trouverez également des premiers éléments de singularité, et donc de culture dans le COMMENT.

Trouver les valeurs qui vous définissent

Comme pour toute stratégie, le travail sur la culture d’entreprise commence par une phase de réflexion et d’analyse. Réfléchissez sur les valeurs, la vision de votre entreprise qui vous sont propres. Cela vous permettre en amont de définir votre style de management, l’ambiance générale au sein de votre entreprise et votre mentalité.

Organisez des séances de team building

Si vos collaborateurs ne sont rien de plus que des inconnus les uns pour les autres, vous avez un problème et encore plus avec le télétravail !
La culture d’entreprise tire sa force du collectif. Plus votre équipe est soudée plus elle devient indestructible.

L’organisation d’événements extérieurs quand le contexte le permet, est l’occasion de travailler sur les relations sociales entre vos salariés. Un pique-nique d’entreprise, un voyage, une journée sportive…
En plus de souder vos équipes, les évènements sportifs seront excellents pour faire de vos salariés des compétiteurs persévérants, pour représenter dignement votre entreprise au quotidien.

Faites preuve de transparence et de confiance

Si chaque entreprise possède ses propres valeurs, la transparence et la confiance restent des valeurs universelles indispensables.
Pour travailler main dans la main et former un groupe soudé, il faut d’abord avoir confiance. Une confiance en ses dirigeants, managers, collègues ou salariés, qui demande fondamentalement de la transparence. Une confiance vraie, partagée et réciproque fera de vos employés des collaborateurs loyaux.
Misez toujours sur la transparence et ne cachez rien à vos collaborateurs. Cette transparence passe par votre communication mais aussi par vos bureaux. Ouvrez les salles de réunions, les bureaux et maintenez toutes vos équipes informées de l’activité de l’entreprise, de ses succès comme de ses échecs.

Amorcez un travail individuel

 Pour renforcer votre culture d’entreprise, vous allez devoir travailler chacun individuellement sur vos comportements quotidiens.
Prenez un temps privilégié, autour d’un dîner ou d’un déjeuner pour vous faire des feedbacks. Pour cette fois, ne vous limitez pas à donner votre ressenti sur les compétences et la performance de votre collègue. Donnez-vous des points positifs d’incarnation concrète des valeurs et comportements associés, mais aussi des axes d’amélioration.

Incarnez vos valeurs

Du recrutement jusqu’au départ, en passant par la vie dans l’entreprise, l’idée est de créer un fil de bout en bout sur votre expérience collaborateur en utilisant votre raison d’être et vos valeurs. Si cette expérience est cohérente, vous réussirez à attirer et garder vos collaborateurs.

L’incarnation de votre culture est primordial en interne, mais elle l’est également en externe avec vos clients. C’est un élément capital qui vous permettra de vous différencier et d’affirmer votre singularité dès l’acquisition puis ensuite pendant la vente et tout le cycle de vie du client.

Encouragez le développement professionnel

Un employé qui a l’impression de stagner dans ses fonctions connaîtra probablement une baisse de motivation et de productivité. Pour combattre cela, vous devez cultiver une atmosphère de développement professionnel à l’aide de la culture d’entreprise de votre organisation.

C’est en ce moment qu’intervient la gestion des talents. Retrouvez d’ailleurs notre article sur le sujet ici .

L’apprentissage de nouvelles compétences est non seulement bénéfique aux employés (en leur donnant la possibilité d’une progression horizontale ou verticale dans l’entreprise), mais aussi à l’entreprise sur le long terme.

Tags stratégie culture d’entreprise

admin7 étapes pour construire la culture d’entreprise
La suite

Quelle stratégie de communication pour une multinationale?

Quelle stratégie mettre en place pour une meilleure communication au sein de votre multinationale? Pour qu’une entreprise fonctionne correctement, le premier socle est la communication en son sein. Ainsi, cette réalité est d’autant plus vraie lorsque différents pays, donc différentes cultures se côtoient dans le groupe. La langue, les coutumes, les gestes corporels et les traditions sont différents. Il y’a donc un risque de créer des malentendus et des conflits qui pourraient avoir des répercussions sur le bon fonctionnement de votre entreprise.

On vous donne des tips pour mettre en place la meilleure communication au sein de votre multinationale.

En réalité, la communication au sein d’une entreprise nationale et celle au sein d’une multinationale ne sont pas différentes. L’enjeux fondamental reste le même: L’interculturalité.

Quels sont les enjeux de L’interculturalité?

Appartenir à des cultures différentes implique d’avoir une vision du monde qui diffère, mais c’est aussi avoir une manière d’exprimer les choses de façon différente. L’interculturalité implique de penser à l’ensemble de ces comportements innés, de cette diversité sociale afin de rendre les échanges professionnels plus fluides et faciliter la collaboration.

Il convient donc de scinder l’interculturalité en deux grandes parties:

  • Le management interculturel
  • La communication interculturelle

Le management interculturel

Si vous n’avez pas encore lu notre article sur le management interculturel, retrouvez-le ici

La communication interculturelle

La communication interculturelle est la communication qui concerne deux personnes issues de cultures différentes. En entreprise, il s’agit pour deux personnes de cultures différentes d’adopter un vocabulaire, une attitude et une approche communicative qui s’adapte à son interlocuteur afin de fluidifier les échanges et d’éviter les malentendus et collaborer au mieux.

Quelle stratégie de communication mettre en place dans votre multinationale?

Demandez des précisions sur les normes interculturelles

Assurez-vous d’avoir toutes les informations en ce qui concerne les normes culturelles en vigueur dans les différents pays où se trouvent vos différentes filiales. Cela vous permettra à coup sûr d’éviter de mauvaises surprises et des tensions.

Acceptez que vous commettiez des erreurs

Dans la communication avec des personnes de culture diverse, une offense est vite arrivée. Même avec toutes la bonne volonté, sachez qu’il vous arrivera quand même de faire des erreurs. Excusez-vous si vous offensez quelqu’un ou si vous dépassez les limites. Posez même des questions afin de vous éviter de répéter les mêmes erreurs.

 Évitez les expressions familières, les blagues et les expressions idiomatiques.

Lors de vos réunions, l’humour et les blagues axés sur la culture et tant que doivent être évitées. Elles peuvent offenser ou rabaisser, et dans des situations professionnelles tourner au désastre. Les idiomes si vous n’en maîtrisez ni le sens ni le contexte doivent être évités parce qu’ils varient beaucoup selon les cultures et que, souvent, ils ne sont pas traduisibles.

 Pratiquez l’écoute active et l’observation

L’écoute active peut s’avérer une compétence très importante. Lorsque vous communiquez avec des personnes d’une autre culture, il est important d’accorder une attention particulière et d’écouter ce que les gens vous disent. L’écoute active peut vous aider à comprendre qu’il n’y a pas une seule bonne façon de conduire les interactions. De plus, des points de vue ou des idées différents peuvent contredire les vôtres, mais vous devrez quand même écouter avec respect et ne surtout pas le prendre personnellement.

Vous voilà maintenant armé d’une stratégie pour mettre en place la meilleur communication au sein de votre multinationale.

Tags: stratégie communication multinationale

adminQuelle stratégie de communication pour une multinationale?
La suite

Gestion des talents: quelles stratégies pour consolider vos équipes?

Quelles stratégies de gestion de talents mettre en place pour consolider vos équipes? Aujourd’hui , les enjeux des ressources humaines ont nettement évolué.

Ce n’est plus seulement une question de recrutement, de paie et d’administration du personnel. Les métiers, ainsi que les mentalités, ont profondément évolué ces dernières années et les nouvelles générations ont bouleversé la donne. Il n’y a plus ce besoin de sécuriser un emploi et la mobilité est devenue très courante. Ce ne sont donc plus les talents qui doivent courtiser les entreprises mais bien le contraire.

Dans cet article, on vous expose quelques stratégies à mettre en place pour une meilleure gestion de vos talents.

Mais avant,

Qu’est-ce que la gestion des talents et quels sont ses enjeux?

la gestion des talents sert le plus souvent à désigner un ensemble intégré de politiques, d’activités et de normes culturelles destiné à attirer, à cibler, à développer, à mettre à contribution, à reconnaître et à maintenir en emploi des personnes dont les dispositions ou les aptitudes peuvent avoir un
impact significatif sur l’atteinte des objectifs stratégiques de l’organisation.

Si vous n’avez pas encore lu notre article sur la notion de gestion de talents, retrouvez-le ici

Les enjeux de la gestion de talents sont multiples:

  • Limiter les coûts liés aux recrutements et à la formation
  •  Optimiser la flexibilité de l’entreprise
  •  Renforcer l’intelligence collective et la collaboration
  •  Se doter d’un avantage certain face à la concurrence 
  • Conserver l’ensemble de vos talents, leurs savoir-faire et savoir-être au sein de l’organisation. Cela vous aidera à anticiper la fuite des ressources humaines vers la concurrence.
  • Harmoniser et entraîner les talents. La gestion des talents doit également permettre de canaliser tous les potentiels, en les encadrant correctement. Cela permettra également d’en faire émerger de nouveaux.

Quelles stratégies mettre en place pour gérer les talents et consolider vos équipes?

  • Détecter : trouver en externe des individus talentueux pour les postes à pourvoir, identifier en interne des collaborateurs susceptibles d’avoir des compétences pour occuper le poste.
  •  Fidéliser : donner envie à un individu d’intégrer votre entreprise. Retenir un collaborateur déjà en poste au moins pendant un certain temps.
  •  Valoriser : placer le nouveau talent au bon endroit et pousser l’intelligence collective et/ou reconnaître et mettre en valeur ceux déjà présents dans l’entreprise et inciter la collaboration.
  • Motiver: lister ce qui motive vos collaborateurs en réalisant en amont une enquête de satisfaction : cela peut-être l’instauration d’une salle de pause avec un espace sieste, une flexibilité des horaires, l’ouverture d’une crèche…

À l’heure où les compétences deviennent stratégiques pour les entreprises de service, la gestion des talents prouve son importance et sa plus-value dans le monde de l’entreprise.

Tags: gestion talents équipes

adminGestion des talents: quelles stratégies pour consolider vos équipes?
La suite

5 conseils pour optimiser la logistique de votre entreprise

Quels conseils pour optimiser la logistique de votre entreprise? la logistique en entreprise et surtout dans le e-commerce est un élément fondamental quand on sait qu’une commande livrée en retard peut vous coûter cher! Dans cet article, on vous livre 5 conseils pour optimiser la logistique de votre entreprise

Quels intérêts d’une amélioration de votre chaîne logistique?

Au delà du fait que ce soit une démarche continue afin d’améliorer vos services, l’optimisation logistique a de nombreux avantages:

  • Réduction des coûts de stockage et de gestion de la chaine d’approvisionnement
  • Facilitation des tâches de vos collaborateurs du service logistique et commercial
  • Gestion optimale de la clientèle
  • Optimisation de l’expérience client
  • Une gestion des risques plus efficace
  • L’amélioration de la traçabilité et détection rapide des défaillances dans votre Supply Chain
  • Une augmentation de vos performances sur toute la chaîne logistique
  • Un suivi de vos données en temps réel

Nos conseils pour optimiser votre chaine logistique

Formaliser votre stratégie logistique

Le management d’une supply chain doit retranscrire la stratégie à mener pour atteindre vos objectifs. Pour cela, chaque membre d’une équipe doit avoir à l’esprit ces objectifs. Il faut donc les formaliser, mais aussi expliquer comment les atteindre.

Recruter un responsable chaîne logistique

Toutes les entreprises ont connu au moins une fois la rupture logistique. Généralement parce qu’il n’y a pas de responsable logistique. Cela est un gros manquement quand on sait que certaines formations professionnelles en font leur spécialité. D’autant plus qu’une chaîne logistique optimisée a un impact positif sur la trésorerie.

Maîtriser vos processus logistiques

La maîtrise de vos différents processus est fondamentale à l’optimisation de votre chaîne. Cela permet de créer un standard de qualité dans le fonctionnement. Vous pourrez ainsi ajuster chaque fois qu’une démarche devient obsolète ou nécessite une actualisation. Votre équipe gagnera en agilité, et pourra donc mieux gérer les urgences.

Prévenir les risques

Il n’y a pas de risque zéro mais on peut toujours les amenuiser. Avoir un regard sur votre chaîne logistique vous permet de prévenir les risques de tous ordres ( rupture de stock, problème chez l’entreprise de livraison…). Ce sont des situations que vous pourrez éviter grâce à une bonne prévention, une optimisation du contrôle logistique et une relation de confiance avec les autres membres de la supply chain.

Penser sa logistique par rapport à toute la chaine de valeur

L’objectif de cette démarche est simple : faciliter le travail de chaque maillon de la chaîne et améliorer les flux logistiques. Cela vous permettra sur la durée d’avoir de meilleures perspectives en ce qui concerne la supply chain globale.

Vous voilà outillé pour optimiser au mieux la logistique de votre entreprise

A lire |Comment booster et optimiser les compétences de vos collaborateurs?

admin5 conseils pour optimiser la logistique de votre entreprise
La suite

Comment booster et optimiser les compétences de vos collaborateurs?

Comment booster et optimiser les compétences de vos collaborateurs? Pour son bon fonctionnement et surtout sa croissance, une entreprise a besoin de disposer d’un personnel compétent.
En effet, les ressources humaines représentent le socle de toute entreprise qui se veut prospère. Les dirigeants d’entreprises se doivent donc de booster les compétences de leurs collaborateurs.
Retrouvez dans cet article, les pratiques pour développer les capacités de votre personnel.

Développement des compétences et performance

Le développement des compétences de vos collaborateurs revient à leur inculquer un savoir-être et un savoir-faire indispensables à leur épanouissement professionnel. Que ce soit un simple perfectionnement dans un domaine ou un réel apprentissage, le développement professionnel est donc essentiel. Et pour cause, cela permet de tirer parti des talents internes et ainsi optimiser les performances globales.
Le développement des compétences peut alors concerner l’ensemble des employés d’une société. Cependant, il est adapté en fonction des problématiques rencontrées et des objectifs fixés. Ainsi, il peut tantôt améliorer la productivité et tantôt la maîtrise d’une compétence.

Le développement professionnel concerne également la montée en soft-skills. C’est notamment le cas du coaching managérial pour gagner en leadership, en confiance, en capacité d’écoute et de communication… Enfin, le développement professionnel favorise la mobilité professionnelle. Un critère d’attractivité et de performance fondamental quand on sait que 64 % des Français pensent changer 3 fois de métier au cours de leur carrière. De ce fait, favoriser la mobilité interne grâce à une politique de formation continue en entreprise participe à contrer la fuite des talents.

Valoriser le travail de vos collaborateurs

L’efficacité et l’efficience d’une organisation sont importantes mais il convient de communiquer avec ses employés pour affirmer les efforts entrepris dans ces domaines. Les objectifs d’une communication participative seront :

  • humaniser la relation,
  • comprendre leurs attentes et leurs ressentis,
  • avoir des retours constructifs sur l’organisation,
  • expliquer les objectifs.

Il est important de communiquer en toute transparence sur les objectifs et expliquer l’importance des principes de satisfaction.
La synergie entre une bonne communication, la méthode et le support permet un accroissement rapide et durable des compétences en entreprise.

INSTAURER UNE ATMOSPHÈRE DE CONFIANCE

Il est important de montrer à votre équipe que vous leur faites pleinement confiance. Ainsi, prenez la peine de les écouter, de prendre en compte leurs différentes opinions et de leur faire comprendre qu’ils sont indispensables. Gagnez leur confiance en leur confiant des missions importantes. Un vrai leader n’est pas celui qui impose son autorité. Au contraire, il met en valeur ses collaborateurs et s’évertue à construire avec eux une relation étroite basée sur la confiance mutuelle.
Vos collaborateurs ont en effet besoin de se sentir dans un climat bienveillant pour s’épanouir. De ce cadre dépendra leur efficacité. Vous avez donc intérêt à vous assurer du maintien de l’atmosphère de confiance.

Les étapes pour améliorer les compétences individuelles

Pour développer les compétences individuelles de chaque salarié, il est important de suivre un processus en trois étapes :

  • Évaluation : évaluer les besoins de formation nécessaires à l’accomplissement d’une mission ou d’un projet professionnel en cours.
  • Validation : déterminer l’ensemble des connaissances et compétences nécessaires,
  • Formation: définir le programme de formation à suivre et déterminer le processus de validation des acquis.
  • Planification : mettre en place un plan de développement des compétences pour conduire à la réalisation du potentiel de chacun et ainsi assurer l’atteinte des résultats souhaités.

Voila! vous savez tout aujourd’hui pour permettre à vos collaborateurs de développer leurs compétences.

A lire aussi|Management: l’importance des safe space en entreprise

adminComment booster et optimiser les compétences de vos collaborateurs?
La suite

Management: l’importance des safe space en entreprise

Pourquoi devrait-on instaurer des safe space en entreprise? Entre les frustrations , les conflits, le manque de productivité… il est devenu primordial pour les managers d’entreprise de créer un environnement sécurisé. On en parle dans cet article.

Mais avant , essayons d’éclaircir davantage la notion de safe space.

Qu’est-ce qu’un safe space?

Les safe space (littéralement « espace sécurisé » ou « espace sûr »), apparus dans le milieu des années 1960 aux États-Unis, étaient à l’origine des endroits physiques que fréquentaient les personnes marginalisées par la société. Ils se sont étendus par la suite au virtuel avec des plateformes sur internet où les gens viennent s’exprimer librement sans crainte d’être jugés ou stigmatisés.
Les écoles et universités ont également des safe space pour prévenir des phénomènes comme le harcèlement et les violences.
En entreprise, on peut considérer un safe space comme étant un environnement où les collaborateurs peuvent s’exprimer librement. Cela peut être lors de réunions instaurées à cet effet ou des moments informels. Le but ici étant de permettre aux employés de parler de tout (leurs difficultés professionnelles ou personnelles, des incompréhensions avec la hiérarchie, des suggestions en ce qui concerne les méthodes de travail…) sans avoir peur d’éventuelles représailles.

Quelle est l’importance des safe space en entreprise ?

A l’ère où la compétitivité pousse les entreprises à mettre l’humain au cœur des perspectives de croissance , où la gestion des talents est devenue un élément crucial au développement, les enjeux des safe space sont multiples:

Assurer un environnement de travail sain

Un environnement de travail sain est un environnement où la santé psychologique des employés n’est pas en danger. Cela signifie donc que l’intimidation , le harcèlement et la discrimination n’ont pas leur place dans un environnement saint.
Il est de la responsabilité des dirigeants de
S’assurer que l’environnement de travail ainsi que les relations entre les collaborateurs soient sains.
Créer des safe space permet dans ce cas de figure d’être attentif à certains signaux:

  • La productivité d’un employé qui chute subitement
  • des disputes à répétition entre deux collaborateurs
  • un climat de tension ou d’animosité au sein d’une équipe
  • un taux d’absentéisme élevé…

En plus de contribuer à un milieu de travail sain, une telle mesure aura des répercussions positives sur la productivité des équipes.

Prévenir les conflits

Les conflits sont inévitables dans les relations humaines nous dit-on. Cependant, ce qu’il faut savoir c’est que plus de 50% des conflits auraient pu être évités juste en communiquant de façon efficace. Il est donc possible d’anticiper les conflits dans vos équipes et ainsi amenuiser les conséquences. L’une des solutions les plus simples est d’instaurer des safe space. Ces cadres d’échanges permettent aux employés de s’exprimer, de clarifier les malentendus et surtout de trouver des terrains d’entente en ce qui concerne les points de divergences dans les démarches quotidiennes.

Prévenir la fuite des talents

La gestion des talents est devenue l’un des piliers du département des ressources humaines aujourd’hui. Auparavant cantonné à la gestion de la paie et de toutes les procédures liés aux salariés ( congés, primes , licenciements…) , le département des ressources humaines tend à s’orienter vers une gestion entière du capital humain en tenant compte de tous les facteurs.
Créer des safe space permet dans ce cas de figure de faire régulièrement des évaluations de compétences afin d’anticiper les besoins de formation et clarifier les perspectives de carrière des employés. Cette démarche a pour but in fine de résoudre les problèmes de salariés démotivés et éviter les départs massifs.

Au vu de tous ces enjeux, il est devenu plus qu’indispensable pour les dirigeants de créer des safe space au sein de leur entreprise et organisations afin d’assurer la bonne marche de leurs activités.

Vous aimeriez aussi |Comment motiver ses collaborateurs?

adminManagement: l’importance des safe space en entreprise
La suite

L’innovation dans le management interculturel

Comment innover dans votre management interculturel? Manager une équipe multiculturelle requiert certaines qualités. Il est fréquent qu’un malentendu ou un manque d’ouverture d’esprit se solde par un conflit. Alors, pour atteindre de meilleurs résultats, il est important de tenir compte de certains paramètres.

management interculturel

Le management interculturel est un mode de management qui consiste à mettre en place des stratégies et techniques pour gérer les différences induites par les cultures des individus au sein d’une organisation professionnelle. Ces différences concernent leurs connaissances, manière de penser, façon de concevoir le monde, visions divergentes . Mal gérées, les différences interculturelles peuvent rapidement devenir des problèmes.

Le management interculturel doit donc faciliter la communication, la gestion et l’interaction entre les entreprises et les collaborateurs.

Les bonnes pratiques pour manager une équipe interculturelle

Pour manager un équipe, il est primordial que tous vos collaborateurs se sentent intégrés et considérés. 

  • Mettre à disposition des documents pour faciliter  l’intégration du candidat dans l’entreprise. Proposer des documents qui détaillent de façon précise les processus de l’entreprise et tous les éléments indispensables lors de l’accueil d’un nouvel arrivant.
  • Reconnaitre les compétences des individus et adapter votre discours au lieu d’essayer d’effacer la différence culturelle et de faire rentrer tous les collaborateurs dans le même moule. Cela passe par la reconnaissances des compétences spécifiques et à une relation personnalisée.
  • Favoriser le lien social au sein de l’équipe. Songez à organiser des sessions de team building pour favoriser le renforcement des liens entre les collaborateurs. Cela va aussi faciliter l’intégration des nouveaux arrivants.
  • En tant que manager, vous devez également favoriser les projets collaboratifs pour renforcer l’esprit de cohésion et l’adaptabilité au sein de vos équipes. 
  • Afin cependant d’éviter les conflits, maintenez le dialogue ouvert avec vos collaborateurs. Faites régulièrement des sondages, donnez la parole aux collaborateurs.

Vous avez toutes les cartes en main pour un travail en équipe qui vous apportera des résultats.

Si vous voulez en savoir plus rendez-vous ici

A lire également |Réussir le management des équipes distribuées.

adminL’innovation dans le management interculturel
La suite

Réussir le management des équipes distribuées

Comment réussir le management des équipes distribuées? Comme l’apparente continuité des eaux d’un fleuve, la vie des entreprises, des équipes et des individus n’est pas une succession d’états mais une dynamique d’évolution. Pour un manager, comprendre qu’il faut toujours se réinventer dans sa façon de gérer des équipe est fondamental.

Qu’il s’agisse d’équipes internes ou dédiées, le défi majeur auquel vous ferez face est d’emmener vos collaborateurs à une meilleure productivité dans un environnement d’interactions réussies.

Comprendre le management des équipes dédiées, non intégrée

Confiance, inventivité et souplesse, tout le monde s’accorde à dire que les entreprises doivent se réinventer pour se différencier. Dans de nombreux cas, quand on parle d’innovation, on laisse de côté le management des hommes pour se recentrer sur la stratégie, l’offre et l’organisation. C’est à tort de penser que la manière dont on anime et motive les Hommes n’a pas d’influence sur la croissance de votre entreprise. Il est donc fondamental de comprendre le management des équipes dédiées, non intégrée. Que faut-il construire dans votre approche managériale d’une équipe à distance ?

La sélection d’une équipe est une étape très délicate et qu’il faut accorder beaucoup d’attention. Une fois que vous avez votre équipe de personnes passionnés dans leur domaine avec une envie de découvrir et d’apprendre de nouvelles choses, confiez-leur les missions dont vous êtes sûr qu’ils sauront  exécuter

Construire une relation de confiance avec le manager hiérarchique 

Rappelons d’abord les deux défauts motivationnels classiques à éviter lorsque vous gérez une équipe dédiée.  Le premier consiste à valoriser sans responsabiliser par la suite. Dans de telles situations le manager tranquillise, intègre et valorise mais s’arrête là : il est alors perçu comme peu crédible. Tant qu’il s’agit de faire des compliments, il est présent, mais il refuse d’en tirer les conséquences, démentant ses paroles par ses actes.

La seconde erreur à ne pas commettre est celle de responsabiliser sans valoriser. Là, le manager tranquillise et rassemble mais n’exprime pas bien sa reconnaissance positive et sa satisfaction de son entourage. Celui-ci peut sembler très peu confiant dans ses propres capacités.

Or s’il décide un jour de responsabiliser ses collaborateurs il les découvre soudainement comme trop dépendants de lui. Un peu comme ce père qui décide que son fils majeur doit désormais se prendre en charge, alors que pendant toutes les années précédentes il ne l’a pas encouragé dans ses timides tentatives d’émancipation. Cela risque d’entraîner un effondrement ou, à tout le moins, angoisse et échec chez celui que l’on veut considérer sans transition comme un individu autonome et responsable.

Alors pour parler du rapport à votre équipe, sachez mener votre équipe sous l’inspiration de la théorie des cinq croisades. Le manager d’une équipe dédiée doit avoir à l’esprit les défis auxquels est confrontée son organisation afin de les transmettre efficacement aux collaborateurs distants. Les principaux challenges des entreprises canadiennes aujourd’hui sont : la qualité, le service, la réduction des coûts, la vitesse et le développement des compétences.

Créer un sentiment d’appartenance « hors-silos » pour l’équipe dédiée

De la simple fierté du travail accompli d’autrefois à l’impératif de productivité, puis l’exhortation à l’excellence et maintenant l’urgence d’être encore plus compétitif, l’exigence ne fait que monter. Comme dans un sport de hockey sur glace, ce ne sont pas les efforts qui comptent, c’est le résultat. Dans les mentalités et les discours, la performance règne en maître incontesté. Petites ou grandes, toutes les entreprises sont concernées. C’est donc au manager de créer ce sentiment et cette conscience.

Pour le manager, cela signifie rechercher l’excellence dans tous les domaines, aussi bien produits que relations ; viser haut et donner chaque jour le meilleur de lui-même, dans son domaine de compétence comme dans l’animation de ses équipes. Sans oublier cette vérité : plus les objectifs sont ambitieux, plus l’exemplarité du manager pèse dans la balance. Toutefois exiger beaucoup ne se justifie que si l’on donne l’exemple.

Aussi, le manager doit intégrer dans sa philosophie managériale l’idée que les résultats s’obtiennent autant par la qualité des produits ou services et leur commercialisation que par la qualité des relations. Vos collaborateurs vous décerneraient-ils le prix de la qualité pour vos comportements dans l’entreprise et plus particulièrement votre attitude à leur égard ? La réponse vous appartient et elle vous aidera à vous remettre en question ou à être fier de votre travail.

Se donner avec détermination à l’objectif d’améliorer les produits et les services, afin de devenir compétitif, rester présent sur le marché passe par l’adoption de ces conseils.

  • Adopter cette nouvelle philosophie de prise en compte, transmission des défis et conduisez le changement.
  • Modifier les alternatives des contrôles pour avoir la qualité par un management axé sur les résultats dont la qualité sera un élément intégré
  • Améliorer constamment le système de production et de service intégrant le triangle coût, qualité et temps.
  • Instituer et encourager la formation professionnelle dans l’entreprise.
adminRéussir le management des équipes distribuées
La suite

Comment fêter noël en toute sécurité avec son équipe?

Comment fêter Noel en toute sécurité avec vos équipes cette année? Cette année, avec la pandémie, les festivités de fin d’année sont compromises, y compris celles organisées par les entreprises. La majorité des entreprises Dans un souci de préserver la santé de l’ensemble du personnel a adopté le télétravail. On ne va tout de même pas se priver de célébrer la fin d’année! On vous donne quelques idées originales pour profiter de ces moments festifs e toute sécurité avec vos collaborateurs

Offrez-vous des cadeaux entre collègues

Si vous n’avez pas la possibilité d’organiser un évènement physique, il vous est tout à fait possible de faire plaisir à vos collaborateurs d’une autre façon. Pourquoi ne pas organiser une tournée du père Noël secret. Chacun de vos collaborateurs choisira d’offrir un cadeau à un collègue. Ils pourront ainsi faire livrer directement le cadeau au domicile de la personne choisie sans dévoiler leur identité.

Ces petites attentions sont le gage d’une cohésion au sein de vos équipes.

Organisez un apéro virtuel

A défaut d’un banquet ou d’un cocktail avec tous vos collaborateurs au sein de l’entreprise, pensez à un apéro virtuel. fixez-vous une heure et choisissez le canal (Zoom, Google meeting…) pour une conférence vidéo et le tour est joué.

Organisez une fête virtuelle autour de toasts, de mignardises et d’un verre. Vous pouvez même leur faire livrer un plateau garni, pour que tout le monde déguste la même chose juste avant l’événement.

Organisez un concours de cuisine

Le principe de cette activité est simple: chacun des participants doit réaliser une spécialité très prisées durant cette période de fête qui aura été choisie à l’avance et ensuite la soumettre à un jury (de collègues) qui pourra voter en ligne. Pour assurer l’équité, vous pourrez livrer à l’avance une box contenant les ingrédients à chacun des participants. Selon le cas, il pourra s’agir de la bûche de Noël, de sablés succulents ou même d’un rôti de dinde. Ce moment de partage et de convivialité ne pourra que renforcer les liens entre les collaborateurs.

Organisez des activités de team building à distance

Eh oui, il est important de repenser toutes les activités surtout en cette période de pandémie. Choisissez d’organiser un événement entreprise en visio pour les fêtes de fin d’année et misez sur la bonne ambiance et la convivialité.

Réunissez vos collaborateurs par équipe en visio, et déclenchez les hostilités. Plusieurs entreprises comme Sodalis , Jolico … proposent d’excellentes activité de team building pour passer de bons moments entre collègues. Vos collaborateurs ne pourront qu’être heureux de pouvoir passer d’aussi bons moments.

A lire aussi|Comment réussir sa stratégie de content marketing?

adminComment fêter noël en toute sécurité avec son équipe?
La suite

Enjeux de l’externalisation des services

Quels sont les enjeux stratégiques de l’externalisation des services pour une entreprise? Face à un marché de plus en plus concurrentiel et évolutif, les dirigeants ont trouvé une solution intelligente: l’externalisation.  Cette dernière a ses avantages, mais aussi ses limites. On vous en parle dans cet article.

Qu’est-ce que l’externalisation?

L’externalisation ou outsourcing est un service défini comme le résultat de l’intégration d’un ensemble de services élémentaires, visant à confier à un prestataire spécialisé tout ou partie d’une fonction de l’entreprise cliente dans le cadre d’un contrat pluriannuel, sur une base forfaitaire, avec un
niveau de service et une durée définis.

Les effets de l’externalisation sur une entreprise dépendent de plusieurs facteurs. Généralement, tout part de la stratégie de l’entreprise qui externalise. Une entreprise externaliser ses services dans le but d’augmenter son chiffre d’affaires ou encore gagner en avantage concurrentiel.

Les enjeux de l’externalisation des sevices

Les avantages

La réduction des coûts

Un processus d’externalisation conduit souvent à une réduction des coûts. Plus de 50% des sociétés ayant recours à l’externalisation jugent que la baisse des frais est l’un des principaux avantages. Le prestataire extérieur fait une offre sur-mesure adaptée aux besoins du client. L’entreprise économise de ce fait sur ses coûts fixes.

Certaines activités comme l’informatique requièrent des compétences spécifiques et très valorisées dans le monde de la révolution digitale actuelle. L’externalisation d’informatique permet ainsi de recourir à un expert y compris pour une PME ayant un budget limité.

L’amélioration de la qualité des services

Déléguer certaines fonctions comme l’informatique, la comptabilité permet à l’entreprise de se focaliser de façon accrue sur son cœur de métier. Cette externalisation est d’autant plus bénéfique lorsque la société transfère des compétences qui ne sont pas les siennes.

Elle gagne ainsi en efficacité sur les deux fronts. En effet, avoir recours à l’externalisation de services compétents apporte un niveau de qualité que l’entreprise ne possède pas. L’externalisation des services apporte ainsi une certaine garantie sur la qualité de l’ensemble des services.

Assurer la continuité des services

Les solutions d’externalisation sont également une manière de préserver la continuité de l’activité. Un standard externalisé fournit un service continu auprès des clients. Cela évite à l’entreprise de devoir recruter et former une nouvelle personne en cas d’absence prolongée d’un collaborateur. L’entreprise n’a plus à se soucier de ce genre de désagréments.

Elle gagne ainsi en souplesse opérationnelle.

enjeux externalisation services entreprise

Les limites de l’externalisation des services

La perte de l’autonomie

Le recours à l’externalisation implique une certaine dépendance vis-à-vis du prestataire. En cas de non respect des délais ou du processus, l’entreprise se retrouve défaillante. Il est donc important de toujours avoir en réserve un plan B pour palier aux éventuels désagréments.

Tout comme la logistique, d’autres activités sont soumis aux aléas de l’environnement, comme la production. L’externalisation d’une fonction stratégique suppose ainsi une étude des risques possibles.

La perte de contrôle

L’externalisation de tout ou une partie d’un service peut également être synonyme de perte de contrôle. En effet même s’il y a un responsable pilotage et un prestataire extérieur, la hiérarchie existant au sein du structure interne disparaît lors d’une externalisation. Le prestataire externe se doit de respecter la mission qui lui a été confiée mais il travaille en toute autonomie.

Cette perte de contrôle ajoute ainsi une part d’incertitude. Cependant l’établissement d’une feuille de route claire permet d’anticiper au mieux ce risque.

Une mauvaise estimation des coûts

Recourir aux compétences et l’expertise d’un prestataire externe a un coût. Les coûts sont établis et listés lors du contrat d’externalisation. Cependant, il est indispensable de ne pas sous-estimer les coûts cachés.

Ces coûts peuvent être liés à un retard de délai, notamment pour l’externalisation de la logistique. Pour une entreprise qui souhaite étendre son activité à l’international par exemple, recouvrir à un prestataire exportant à l’étranger à moindre coût est une possibilité. Des pénalités de retard de livraison sont à prévoir au cas où le prestataire ne respecte pas la date prévue. Anticiper les coûts cachés liés à l’externalisation est primordial pour éviter toute mauvaise surprise.

Tags: enjeux externalisation services entreprise

A lire aussi| 5 outils pour optimiser la croissance de votre entreprise

adminEnjeux de l’externalisation des services
La suite